Sélectionner une page

Mais qu’est ce que c’est que le Shou-sugi-ban???

Non, non ce n’est pas une posture de Yoga, quoi que ça pourrait aider pendant la mise en œuvre. Le Shou-sugi-ban (essayez de le dire plusieurs fois de suite, c’est juste impossible!) est une technique au moins millénaire, appelée aussi le Yakisugi, en provenance du Japon. Cette méthode de traitement des bois permet d’accroitre leur longévité par un processus de brûlage contrôlé des bois. Donc si vous n’arrivez pas à dire le Shou-sugi-ban vous pouvez simplement dire bois brûlé !!! Les applications les plus courantes sont le traitement des bardages bois dont le résultat est superbe!

Les variantes et applications du shou-sugi-ban sont innombrables et toutes plus belles les unes que les autres. Aujourd’hui je vous propose un D.I.Y pour rénover un vieux banc en bois en lui laissant un esprit usure du temps.

Mais avant je voulais vous raconter ma rencontre avec le Père Noël des bricoleuses et bricoleurs.

Tout  commence quand le père Noël…

Donc tout commence il y a quelque temps, quand le Père Noël des bricoleurs me contact pour me dire qu’il a remarqué mon blog D.I.Y. Il me propose de tester un produit de mon choix sur le catalogue. (Je vous passe la partie émotion chez Kameleon Factory…)

Ce père Noël se nomme RS-Online, leader mondial de l’électronique et distributeur de contrôle composants, d’outils et consommables.  A mes yeux, c’est un magasin en ligne pour particulier et professionnel du bricolage SANS limite.  Allez faire un tour sur leur site et vous comprendrez l’excitation et la nécessité d’une grande réflexion face à ce catalogue de rêve! C’est le Graal des bricoleuses et bricoleurs dont je fais parti!!! Donc finalement après plusieurs soirées à rêver, j’ai choisi dans sa hotte un décapeur thermique.

Mais pas n’importe lequel, THE décapeur thermique! Il m’en fallait un avec un réglage de température précis, pouvant monter jusqu’au moins 600°C, avec une position de refroidissement automatique et une puissance minimale de 2000W. Gloire à Steinel sur lequel c’est porté mon choix. Avant je faisais des essais approximatifs de « brulage » de la matière avec un chalumeau… Aujourd’hui j’arrive à un résultat précis en sélectionnant la bonne température en fonction de la matière et de l’effet désiré (Température que je peux aussi enregistrer dans le programmateur s’il vous plait!). Bon je m’arrête là car sinon je vais finir par composer un poème sur mon décapeur thermique que vous pouvez retrouver ICI. Un grand merci à RS-Online pour leur confiance, ainsi qu’à Julie pour sa gentillesse et sa bonne humeur.

Mais pourquoi choisir un décapeur thermique???

Ha nous allons entrer dans le vif du sujet adoré: celui du bricolage maison, du fait-main, du recyclage ou encore du Up-cycling. Comme je vous l’ai présenté au début de ce post, je me suis collée au Shou-sugi-ban, revisité avec un décapeur thermique!

L’objectif étant d’embellir la finition des bois sur des articles de décoration d’intérieur. L’intérêt du décapeur thermique est d’obtenir une chaleur contrôlée et ciblée. Et puis le décapeur thermique est un outil aux multiples utilisations avec une prise en main facile pour tous les utilisateurs. Les professionnels de cette méthode quand à eux utilisent des chalumeaux, version un peu lance-flamme à mes yeux, pour satisfaire efficacement le débit de bois à traiter.

Maintenant que tout est dit , place au DIY!!!

D.I.Y. du shou-sugi-ban ou bois brûlé au décapeur thermique

J’avais ce vieux banc de famille en plein décrépitude…

Diy relooking banc en bois

Mon souhait était de garder sa peinture noire écaillée et donc son histoire en lui offrant une assise avec effet usure du temps. J’ai utilisé des planches de coffrage (sapin) en 27mm d’épaisseur coupées et façonnées aux dimensions du banc.

Puis, entre en scène mon nouveau décapeur thermique. Après quelques essais concluants je me lance dans le shou-sugi-ban sur les planches du banc. Juste quelques minutes pour atteindre la température de 650°C, puis des mouvements lents et réguliers sur les planches et le shou-sugi-ban est en action!

Nota de sécurité: Brûlage des bois à effectuer dans un endroit ventilé avec les protections nécessaires (gants, masque, seau d’eau accessible…)

avant/après brûlage des planches de coffrage

Avant/après brûlage du bois (Heu, le rose fluo des lacets c’est cadeau 😉 )

brossage des bois avec la methode Shou-sugi-Ban

Ensuite c’est l’étape du brossage avec une brosse dure en métal et une souple pour finir. L’objectif est d’enlever les parties carbonisées en ne laissant que l’empreinte du brûlage. Ensuite, il faut procéder au lavage des bois à l’eau et séchage…

Traitement de finition: J’ai appliqué au chiffon de l’huile de lin sur le bois afin de le protéger. L’huile de lin à l’avantage, outre son effet protecteur, de raviver les teintes foncées sur un bois shou-sugi-ban.

effet shou-sugi-ban sur banc et chat

Voici la teinte finale avec toute son histoire et ses nuanciers issus du shou-sugi-ban. Et voici aussi le second effet shou-sugi-ban sur notre chat!

plateau avec la méthode shou-sugi-ban ou bois brûlé

Les projets se bousculent dans ma tête avec une série de plateau cosy shou-sugi-ban en réalisation. J’ai hâte de vous les montrer!!!

 Dans mon atelier l’effet shou-sugi-ban se propage! Et vous quelles sont vos impressions sur le rendu final?

Si vous souhaitez en découvrir un peu plus sur cette méthode ancestrale, je vous invite à lire le bel article du blog « Esprit Cabane« 

Bon Bricolage à tous!

Kameleon Factory

Pin It on Pinterest

Share This